• BIENVENUE sur POLYCOCKPIT

    Le Polycockpitcool 

    Bienvenue sur Polycockpit

    Bienvenue sur Polycockpit

    Bienvenue sur Polycockpit

    Blog sur la confection de cabine pour simulation, pour tous les passionnés d'aéronautique, de voies ferroviaires et/ou maritimes.

  •  Les articles

    POLYCOCKPIT

     Blogy:1

    Je vous souhaite la bienvenue sur Polycockpit, blog sur la simulation de vol sur PC, et la confection de cockpit pour Simmers.

     Que ce soit en aéronautique, voie ferroviaire, routière ou navale, la passion est très présente, jusqu'à créer des modules de cockpit qui se rapprochent de la réalité « copie conforme » comme les vrais, tout ceci grâce aux ordinateurs qui aujourd’hui, ont une place dans pratiquement toutes les maisons familiales.

    Pour ma part, mon budget étant assez restreint, je dois faire attention à mes dépenses, surtout quand on est passionné de simulation de vol. Vous me direz quand on aime, on ne compte pas… FAUT ! Moi je compte, car la passion fait dépenser énormément. Au tout début, j’ai acheté un ordinateur pas très puissant, plus un logiciel FS2002 et là, il s’est produit comme un déclic. Des souvenirs d’enfance sont remontés à la surface. A l’époque j’habitais un petit pavillon dans la banlieue sud de Paris, à deux kilomètres de la piste 26 d’Orly. Caravelles  et autre Boeing 707, 727, et 737, allaient et venaient dans un bruit assourdissant. Comme les ordinateurs n’étaient pas encore sur le marché sauf pour la NASA, alors une petite caisse en bois et du carton  et me voilà dans mon cockpit au départ d’Orly, en partance pour New York, sans savoir qu’un jour, j’aurais un ordinateur et un logiciel de simulation de vol et là, tout se complique. En effet, pour faire fonctionner correctement  ce jeu de simulation de vol, il faut accumuler beaucoup d’informations. Comme il s’agit d’aéronautique, il faut faire décoller un appareil (pour les puristes check List, mise en route, cartes et météo ), roulage au sol et nous voici dans les nuages ! Bon et bien maintenant il faudrait comme même ramener l’appareil sur le planché des vaches ;si ce n’est que pour mettre des options comme le carburant illimité, ou aucun support de contrainte à l’appareil. Et là, j’aiguise les arbres avec les ailes de mon appareil ou je monte dans mon avion à quatre mille mètres d’altitude  pour voir le paysage

    Mais il est dommage de ne pas profiter des connaissances en aéronautique, des bases et techniques du pilotage, même si ce n’est qu’un logiciel qui sert d’appareil, non ?.....

      

                   À bientôt, et bon vol à tous !


    votre commentaire
  • Les articles

     

    Blogy 2. Je reviens sur mon article précédent au sujet du paysage, selon l’appareil que l’on utilisera « cessna ou hélicoptère » on aura besoin de repère pour se diriger vers les installations des petits aérodromes.Comme je suis passionné d’aéronautique, j’utilise le logiciel flight simulator 2004. Je me permets en premier de vous en faire un petit historique en image de FS .En novembre 1982 première version de flight simulator 

    FS 1. Voici à quoi ressemblait flight simulator.

    Historique FS

    Vous allez pouvoir comparer l’évolution des cockpits et paysages;  tout ce ci nous fait faire un bon dans le temps. 

     En 1984  FS 2

    Historique FS

    1988 FS 3

    Historique FS

    1989  FS 4     

    il me semble reconnaître une version du Boeing 747 . Avec MCP  et le MFS.Historique FS

    1993 FS 5  vision du cockpit cessna.Historique FS

    1994 FS 5  version 5.0a  évolution du paysage .Avant-propos

    1996 FS 95

    Avant-propos

    1997 FS 98 . Entre FS 95 et 98 le paysage prend du volume.Avant-propos

    1999 FS 2000

    Avant-propos

    2001  FS 2002 pour ma part c’est sur ce logiciel que j’ai commencé.

     Historique FS

     2003  FS 2004 appeler aussi FS9 ma servi de transition 

     Historique FS

    2006 FS X avant dernière version avec des photos réalistes, le top.

    Je travail sur cette version 

    Historique FS

     

    Dernière version FS 2020 le super top avec beaucoup plus de photo réaliste

    Blogy 2 :Historique FS

     

    Comme vous pouvez le voir de 1982 à 2020, 38 années de travail et d'évolution pour que la simulation de vol soit ressemblant à ce qui est réel.Tout ceci fonctionne aujourd’hui grâce à des ordinateurs de plus en plus performants.

    Et maintenant, vous me direz, tout ceci fonctionne avec une souris et un clavier et la le réel s’éloigne un peu. Alors pour" l’immersion" un cockpit aurait bien sa place  avec ce style de logiciel .C'est ce que beaucoup de personnes ont fait ou sont actuellement en plein bricolage pour réaliser leur rêve d’enfant ou continuent à piloter comme ils le faisaient avant, dans le réel.


    votre commentaire
  • Les articles

    Blogy3

     Alors on peut toujours essayer de se lancer  dans la confection de ce projet.Pour le plaisir, une fois dans sa vie, nous voilà commandant de bord de ces magnifiques machines volantes même si l'on reste dans son chez soi.Ayant un seul ordinateur performant, j’aimerai que celui- ci reste pour la simulation de vol en priorité. Mais je souhaite aussi jouer d’un instrument de musique guitare et synthé électrique avec le studio samplitude ; faire des montages vidéo... donc il faut aménager tout ce-ci au mieux, car je veux comme même un cockpit d’avion.

    Actuellement je dispose du matériel suivant :

    Pour la machine : Ordinateur : Acer Aspire M5910 W seven

                            Alimentation corsair CX 600

                            Deux écrans  SAMSUNG 16/9  

                            Processeur :Intel core i7-4790k 4.4GHz                        

                           Affichage : AMD Radeon R9 200 Series

                             Son :             Realtek HD

                             Mémoire RAM : 16 Go 

                            Disque dur : Itachi HDT  HDD 1TB

           Pour le son : Hautparleur  Créative

                               Table de mixage Behringer xenyx2442 pour la zique

                                 Logiciel utilisé : Flight simulator FSX 

                                      IFLY JET 737 -800

                                      FDC compagnon addons en français

                                      ATC addons en français

    Pour le matériel VRinsight: M Panel = Gestion trims, volets, train d’atterrissage

                               MCP Combo II =Gestion Efis, MCP, radio DME, raccourci des vues

                              CDU II = Gestion de l’appareil et sa trajectoire auto

                              Overhead panel V737 OVHD II 

                              Overhead panel fabrication maison

       3 modules Radios Saitek: module com1 et 2, Nav 1 et 2  module ADF DME, Transpondeur.

     1 module Switch panel Saitek que je vais combinait avec le plafonnier du cockpit. (Interrupteur, bouton poussoir, voyant lumineux,)

                      - Yoke et Palonnier Saitek

                      - Shoot = Pour le dialogue avec l’ATC

                      - Throttle Boeing 737 fabrication maison “ voir rubrique Throttle

     

       Et les check-lists FDC compagnon

    - Joystick side winder force = Pour avion robin DR 400 et Helicopter EC 145

    Pour un total de 3500€ environ, j’ai commencé à simuler sur ordinateur le 14 juin 2002 donc mon investissement est de  32,40€ par mois.

    Ancien moduleAvant-propos

    Il ne manque plus que le bureau cockpit, donc mon investissement sera modifié. À bientôt et bon vol à tous.

     


    votre commentaire
  • Blogy 4Les articles

    Bien sûr, il existe d’autres logiciels de simulation de vol, comme flightdeck, flight gear ou XPlane et flight simulator X.Pour le matos de simulation, là aussi il faut regarder à plusieurs fois, et faire jouer la concurrence entre magasins de simulation. Souvent les prix sont très différents d’un magasin à l’autre et pour le même matériel. Il faut fouiner comme dans une brocante à la recherche du meilleur prix.   

    Pour ma part, j’ai en premier consulté plusieurs forums dont un m'a aidé à faire mon choix autant sur le point de vue technique que sur le point de vue pratique. Comme pilote-virtuel.com, vous y retrouverez Hervé,PierreAFeux,YannSolo,Hibonr,Steph1664,Speed Dizzy, et bien autre encore qui sont là pour animer les débats et répondre à toute  sorte de questions sur le matériel et aider les simmers à se sortir de situation délicate, à savoir aussi que pour certains, se sont des pilotes "élèves" ou confirmés. Donc autant profiter de leur compétence et de leur savoir faire en matière de simulation de vol;  grand, grand merci à toutes ces personnes.

    Tout ceci est bien beau mais il faut simuler maintenant.Conseil en premier : apprendre les rudiments du pilotage, plusieurs rubriques dans FS 9 avec des niveaux de compétence pour décrocher les brevets, pas facile !....

    Apprendre la poésie de l’air et de l’appareil des dialogues ;  en gros 500 pages. A lire pour avoir la chance de pouvoir simuler en toute tranquillité.

    Certain me diront mais c’est facile flight simulator quand on connait un peu l’aéronautique,  oui, mais quand on n’a jamais été dans un cockpit d’avion, c'est pas si facile, et au fur et  à mesure que l’on avance dans le logiciel on s’aperçoit que ce n’est pas évident «  on peut avoir une météo dégradée , des pannes avec l’appareil » ceci dit, si on respecte les conditions réelles d’un vrai vol on s’aperçoit vite qu’il ne s’agit pas que de décoller et de planer en regardant le paysage. Un jeu oui, mais un jeu très instructif et très éducatif. Après mon apprentissage sur cessna 172 au sain du simulateur avec Rod Machado, je me suis libéré au dessus des paysages  de FS 9; en pratiquant des tours de piste sur Damblain. (Base actuellement fermée dans le réel).

    Ensuite, je me suis décidé à faire un vol complet. Comme aujourd’hui mon domicile est Langres 52, je partirai donc de Rolampont pour aller à Damblain’’Sur un cessna 182 SP  dont voici quelques photos extérieures et intérieures.

    Avant-propos

    Avant-propos

    Avant-propos

    Avant-propos

    Avant-propos 

    à bientôt et bon vol à tous

     


    votre commentaire
  •  

    Les articles

     Blogy 5

     Après avoir préparé le plan de vol,

    Les articles

      Un petit pré-vol s’impose : vérification. L’huile, des pneus, des pales d’hélice, et des structures mobiles. Là, j’avoue que pour les pneus, sont toujours  neufs ainsi que les pales d’hélice. Par contre,  on peut vérifier les structures mobiles ; il m’est arrivé de partir avec des ailerons qui ne fonctionnaient pas, la cause… mauvaise configuration du joystick ou du yoke. J’ouvre la porte de mon appareil, et m’installe aux commandes. Check-lists avant, démarrage moteur, tout est OK ! Cockpit en ordre carburant au ¾.Je règle ma radio et mon altimètre, puis j’annonce mes attentions aux autres pilotes des environs que je ne vais pas tarder à me déplacer sur le terrain, pour me diriger vers la piste en herbe, unité huit. Le moteur lancé  et voilà que je roule jusqu’au bout de la piste en restant attentif à la radio. En effet, une annonce est faite par un pilote d’un Robin 400 qui se positionne en étape de base pour une finale sur la 18 en tour de piste touch. Tiens, je l’aperçois… il est tout prés et s’approche à vive allure. Le voila, il y a un peu de vent sur le plateau et l’appareil tangue un peu, il touche la piste et remet les gaz à fond et le voilà reparti pour un nouveau tour. Pour ma part, je me positionne sur la piste et annonce mon décollage imminent ; je sors un cran de volets ; personne en vue. Je mets plein gaz, l’appareil vibre et l’air commence à siffler sur la verrière du cockpit, les ailes tremblent, la vitesse augmente encore et  encore… Si bien que l’air en soulève l’appareil, ça y est ! on est au dessus de la piste. Je rentre les volets, règle la puissance moteur ainsi que le compensateur de profondeur. L’avion prend de l’altitude et monte jusqu’a  3000 pieds ; quelques nuages éparses par-ci, par là, une bonne visibilité, tout est OK ! Me voilà à 3000 pieds à une vitesse de près de cent vingt nœuds.

     A bientôt pour la suite et bon vol !....


    votre commentaire
  • Les articles

     

    Blogy 6

    Je viens de changer de fréquence radio et demande un suivi de mon vol pour être plus tranquille. Je règle mon transpondeur sur la demande du contrôleur. Comme la visibilité est bonne, je me dirige à vue vers le lac de la Liez en passant au dessus du réservoir de Charme, sur ma gauche. Une fois là-bas, je prendrai la pointe sud du lac, ensuite cap au 035° jusqu'à l’autoroute que je suivrai jusqu'à ce que j’aperçoive les installations de Damblain. De là, je m’éloignerai de l’autoroute par la gauche tout en perdant un peu d’altitude.Je réduis les gaz et change de fréquence radio, et annonce ma position et mes attentions  au trafic, je sors deux crans de volets et me voilà en final d’approche, dernier cran de volets, je me positionne au mieux ; l’appareil aborde le seuil de la piste 07 65noeuds un peu vite. Je réduis les gaz à zéro et fais mon arrondi. Tout se passe bien, l’avion touche la piste et ralentit lorsque j’actionne les freins. Voilà, je quitte la piste et je me dirige vers le parking. Bien sûr ce vol n’a pas duré trop longtemps mais pour un début, c’est bon signe… Dans la réalité, je n’aurais pas pu me poser à  Damblain.  C’est l’avantage de FS, on se pose où l’on veut, quand on veut et si ce n’est pas concluant on peut recommencer les manœuvres autant de fois que l’on veut, sans aucun risque.

    Jusque là, le temps était agréable mais la météo change et il est possible que l’on soit obligé de décoller avec la pluie, des orages, voire de la neige et de plus comme il est tard, la nuit risque de vous accompagner le reste du voyage. Dans ces conditions, un autre pilotage s’impose.

    A bientôt, et bon vol !


    votre commentaire
  •     Création du LogoLes articles

    Le logo représente à gauche un avion sous les nuages,à droite  une motrice TGV sous des rails, au milieu le Pc, l'ensemble fait le polycockpit.


    votre commentaire
  •  Les articles 

     

    Blogy 7 :

           Voyons maintenant comment, je vais fabriquer mon Polycockpit,

    En premier je vais faire un peu de dessin pour me donner une idée du modèle que j’aimerais  acquérir. N’oublions pas qu’il faut qu’il soit pratique…

    Pour mon Polycockpit, je vais utiliser des plaques de contreplaqué de 19mm d’épaisseur ; deux rails sur roulettes pour le tiroir « table de mixage », la structure sera maintenue par emboitage et vissage. La fabrication du pare brise sera effectuée  avec les même plaque peinte en blanc extérieure, et gris intérieure L’inclinaison des vitres sera importante pour que la projection du paysage soit satisfaisante. Le throttle 737 sera posé sur un petit meuble redécoupé aux dimensions adéquates, quatre petites roues y seront fixées. Selon l’appareil utilisé, le throttle 737 sera déplacé dans la structure. A savoir : bien vérifier les modifications du matériel dans FS9. En effet, si j’utilise en exemple un cessna 182sp, il va falloir dans un premier temps que je débranche le throttle 737 et ensuite que dans FS9, je déclare les manettes de mon Yoke, qui lui, sera redimensionné et modifié pour le Polycockpit . De même, si je veux utiliser un beech 200 ou un Dedavilland Dash 8, voire un ATR 72-500… là les manettes du throttle cadrant seront sollicitées ; dans FS9, les manettes du Yoke seront suspendues. Passons aux deux écrans : le plus petit sera utilisé comme bureau Windows. Il sera positionné sur la droite du polycockpit. Là, je l’utiliserai pour les travaux sur Word, Excel, ainsi que pour du montage vidéo photo et pour le studio musique samplitude.

    Pour jouer du synthé et de la guitare électrique… s’il pleut, il ne faudra pas s’étonner !... Ensuite, un deuxiéme écran sera positionné sur la gauche. Là, il sera utilisé au sein du simulateur de vol pour visualiser tous les instruments de bord à aiguilles ou cathodiques. Cet écran sera posé sur un rail de porte d’armoire coulissante pour accéder aux deux petits coffres de rangement. L’autre écran  sera panoramique et grâce au vidéo projecteur, je pourrai voir le paysage extérieur (pistes, maisons, ponts, éoliennes, tours…)  de jour comme de nuit. Pour que ceci soit opérationnel, une extension matrox Dual  sera installé sur une carte graphique. Les trois écrans sont déclarés en  panoramique. Voici quelques photos du cockpit aménagé provisoirement.

                Les articles

    Revoyons les modules du futur bureau cockpit, détails :

    Les articles

    Tous les objets de la photo précédente seront incrustés dans le Polycockpit, dont voici une représentation approximative et non définitive.

    A bientôt pour la suite !...


    votre commentaire
  • Les articles

     

    Blogy 8

    Polybricolage

     

    Voici comment j’ai procédé, tout d’abord.J’ai fait des petits croquis…

     

    Les articles

     

    Les articles

     

    Les articles

    Ici le CDU n’a pas été pris en compte

     

    Les articles

    Il faut bien savoir que toute la confection est pour  une immersion dans le jeu et que la fabrication de ces modules n’est que dans mon imagination et mon inspiration de photos de Cockpit ; l’aménagement étant au goût de chacun. 

    Ensuite j’ai fabriqué une petite maquette en papier cartonné pour me donner une idée, j’ai repris un peu les découpes du plan d’un Pare brise

    B 737

    Les articles

    Les articles

    Les articles

    Les articles

    En fait, tout ce-ci n’est qu’une idée provisoire…

      

    Comme j’ai peu de place , impossible de pousser les murs !... je me suis basé sur ma pièce ou il y avait mon ancien bureau,voici les dimensions extérieures finies :

                    Longueur : 173cm

                    Largeur   : 140cm

                   Hauteur   : 156cm

    Tout ce-ci me laisse comme même un peu de place à l’intérieur; Pour en avoir le cœur net,  avant de commencer les travaux de menuiserie, j’ai repris ma maquette et j’ai fait des découpes dans des cartons épais pour avoir une vision sur les côtés :

    Les articles

    Les articles

    Là,  c’est moi… je fais un essai de l’intérieur

    Les articles

    Les articles

    Les articles

    Bon là, c’est ok !  Petit montage informatique…

    Les articles                                      

     A bientôt pour la suite sur « Confection de modules  » 


    votre commentaire
  • Blogy 9

      

    Blogy9

    Petit clin d'oeil à la simulation ferroviaire

    Ce petit article est dédicacé à tous les protagonistes qui créent les paysages, voies, et motrices pour "train simulator". A savoir que je n'ai pas d'historique de Train Simulator Microsoft, il n'y a à ma connaissance qu'une version, celle de 2001. D'autres logiciels de simulateur de train existent bien sûr comme Pro Train, Trainz simulator, Rail simulator mais ne sont pas de Microsoft. Après des essais sur mon Polycockpit, j'ai été enthousiaste de voir le taux de réalisme des paysages. J'ai donc consacré une petite place pour ce style de simulation, bien sûr différente de la simulation de vol, qui est ma spécialité. Sur le train, après  plusieurs essais, la premiere sensation ressentie est la vitesse. Ponts, poteaux, bâtiments , véhicules , structures ferroviaires, gares, défilent  à vive allure quand les machines sont lancées. Il faut savoir que je ne suis jamais monté dans une motrice réelle. Le déplacement d'une gare à une autre est très réaliste,

    exemple : de la gare de  Brétigny  à la gare d'Austerlitz selon si vous conduisez un TGV un RER ou un Omnibus, pour le même  trajet les voies empruntées sont différentes et donc les arrivées en gare aussi. Le chrono est indispensable et donc le respect de la vitesse est au millimètre" trop vite = trop tôt, trop doucement = trop tard ".Attention aux horaires de départ et d'arrivée, là aussi il faut anticiper, la motrice une fois lancée avec son chargement de passagers ou de fret, il faut guider et suivre les règles ferroviaires, bien que je sois passionné d'aéronautique. Dans tous les cas, on a toujours la sensation de déplacement et de vitesse , alors prudence et bon voyage à tous ceux qui utilisent ce style de simulateur


    votre commentaire
  • Bloggy 10

      

    Blogy 10                     

     Bonjour amis « simmer »,

       La maintenance du polycockpit est devenue indispensable… En effet, des bogs à répétition m’ont privé de mon polycockpit pendant quelques mois, mais avec de la patience et de la persévérance, j’en suis venu à bout ; ouf !...

    Tous les problèmes rencontrés étaient d’ordre  informatique ; logiciel non compatible avec seven, comme j’utilise Fs9 et de vieux addons, il n’est pas évident de faire fonctionner l’ensemble malgré les mises à jour. Exemple : Le clavier et la souris Labtec sans fils, celui-ci s’installe plus ou moins bien (message d’alerte Grave), et quand il est utilisé, il bloque l’ensemble des sorties USB, il faut redémarrer l’ordinateur.Tout ce-ci fait  « boule de neige », la moindre modification  sous « seven » engendre pas mal de complications, voir des mises à jour non indispensables et il faut repartir à zéro pour détecter les pannes. 

    Autre exemple ; l’un de mes modules « saitek » (radio2 transpondeurs) a du mal à cohabiter avec la radio1 (com et nav). Dès que je règle le transpondeur, un message d’alerte me désactive les modules « saitek »  là, rien de bien grave, si ce n’est que le vol est en standby et qu’il faut remettre les modules en fonctionnement. Une petite solution consiste à accepter le code transpondeur de l’ATC ; celui si se changera automatiquement sans toucher au module radio « saitek ».  De là, j’en ai profité pour changer ma carte graphique et mon alimentation ; je pense que tout va bientôt rentrer dans l’ordre et je vais pouvoir me mettre aux commandes de ma machine « polycockpit version B737 ».

     

    A bientôt et bon vol


    votre commentaire
  • Blogy 11Bloggy 10Blogy 11

    Clip vidéo « polycockpit » version aéroplane : 

      

    Je viens juste de terminer le clip vidéo du polycockpit version Boeing 737, comme vous pouvez le constater, je suis loin du vrai cockpit de Boeing, mais les gestes sont  au rendez-vous, la façon de piloter aussi. « J’émets des réserves » sur  l’atterrissage qui est un peu sec ; en effet, pour une meilleure vision de l’approche,  j’ai été contraint de mettre un peu plus de gaz et cela se voit sur le VASI. L’explication en est simple. 

    En premier, si je déplace la caméra, il va me manquer une partie du cockpit  dans le clip ; en deuxième, l’appareil une fois au sol sur la piste, on ne peut pas voir ce qu’il y a autour, ainsi que l’horizon. 

    Il me reste encore pas mal de travaux à faire comme l’écran que je dois incurver pour une meilleure immersion dans le jeu .

    (Les clips vidéo sont actuellement pas visible cause de maintenance)  

    Amis  simmers 

    Je vous dis à bientôt et bon vol.  

            BRUNO    


    votre commentaire
  •  

    Blogy 12                     Bonjour amis « Simmers »,

                            Afin que mon polycockpit soit le plus complet (et polyvalent) possible, arrêtons-nous un moment autour de la simulation de train…je me suis lancé dans la fabrication  d’une console (train cab contrôle.) J’ai voulu en acheter une, mais le prix m’a donné à réfléchir... en gros plus de 200,00 € ! J’ai donc cherché à en confectionner une, pour 100,00 € environ. Celle-ci sera déjà préprogrammée, donc aucune programmation logicielle à effectuer, et pour cause, je vais utiliser un clavier numérique. Boutons poussoirs et micros- rupteur seront branchés directement sur le clavier par l’intermédiaire de fils de couleur. Le principe est simple : récupérer un maximum de raccourci clavier MSTS sur une console qui sera équipée de boutons poussoirs et de mini joystick.  Il est évident que des tests seront nécessaires. En premier, il faut trouver un vieux clavier numérique. Ensuite, deux possibilités de branchement s’offrent à moi : la première possibilité est de se connecter directement à l’emplacement des touches du clavier à l’aide de ruban adhésif, la deuxième possibilité est de se connecter directement sur le circuit imprimé du clavier après démontage d’un vieux clavier. 26 connexions sont réalisables, 8 sur la carte B et 18 sur la carte A. Au total : 8x18=144.

     Problème… les 144 touches n’existent pas puisque mon vieux clavier en comporte 105. Bref!  Il y a de quoi faire…

               Vous pouvez retrouver la fabrication de cette console dans « confection de module »

    A bientôt et bon vol ! 


    votre commentaire
  •  Bonjour amis « simmer »                    Blogy 13

                   Nous voici déjà au mois de décembre et après les petites rénovations extérieures de la maison durant l’été, je reviens  dans le Polycockpit pour des travaux de maintenance. En effet, ma compagne a trouvé un jolie cadeau à m’offrir pour mon anniversaire    ( un Yoke de chez Saitek, plus le throttle). Me voilà comblé !... Il me paraît un peu plus « pro » que celui de CH Products. Cependant, il va me falloir revoir tous les raccourcis de mon ancien yoke que j’avais synchronisé avec l’overhead panel ; et c’est sur celui-ci que je vais faire une maintenance. En effet le marquage auto-collant s’est un peu écorné.

      Il faut que je démonte et déconnecte le throttle cadran, le yoke et l’alimentation 12volt de l’overhead panel… pas mal de bricolage en vue !

     J’ai pris quelques photos de ces améliorations.

     A voir sur maintenance « polycockpit »

     A bientôt et bon vol !


    votre commentaire
  •                    Bonjour amis simmers,         Blogy 14

    Il y a bien longtemps que je n’ai pas écrit un article…

    Que devient mon Polycockpit ?

    Quelles sont les nouvelles améliorations ?

    Et enfin les prochain projets …


    Tous d’abord je voulais tous vous remercier pour vos encouragements, qui me font grand plaisir et me motivent pour la suite.

    Quelques contraintes m’ont empêché de travailler sur certains modules de mon Polycockpit (déménagement de mon ancienne maison), étant en transit vers une nouvelle demeure, je suis actuellement en standby dans un appartement de fonction, lieu d’ailleurs où le Polycockpit a vu le jour.


     Je vous rassure celui-ci fonctionne à merveille ; il m’arrive de temps à autre de prendre les commande d’un TVG ou de simuler un vol en Boeing 737-800.

    En ce qui concerne les nouvelles améliorations, j’ai décidé de mettre un nouveau module de chez VRinsight à droite du tableau de bord et de déplacer le MPanel au centre pour une meilleur visibilité de la position de la trim, des volets et autres  contraintes du vol en solitaire.

     

    Blogy  14

     En plus un rétro éclairage a été installer dans le MCP et le FMC.

     

    Blogy  14

     

    Blogy  14

     

    Ainsi, j’ai libéré le module central Multi panel de chez Saitek que j’ai accolé aux radios du même fabricant, ceci afin de déplacer l’ensemble à volonté, ou en position verticale, style cessna:

     

                         Blogy  14

     

    Blogy  14

                                             Horizontale, style Boeing.

     

    Blogy  14


    J’ai été obligé de changer mes deux écrans plats, dont l’un était hors service.

    Tout est rentré dans l’ordre.

    Ensuite, j’ai déplacé le Polycockpit pour gagner un peu de place et aménager au mieux ma pièce.

    Enfin, les prochains projets seront de démonter le Polycockpit et de l’acheminer dans la nouvelle maison et de le remonter. A cette occasion, des photos plus détaillées serons prises avec des métrages.

    J’ai gardé un ancien Joystick de Microsoft que je veux utiliser pour simuler un

    Airbus A330. Je vais donc créer une nouvelle tablette escamotable pour ce module.  Ainsi, je vais tenter de fabriquer un nouveau throttle pour Airbus, ceci   vers le mois de novembre 2018. Mais il faut d’abord penser à l’aménagement de mon nouveau logement, donc patience…


    A bientôt et bon vol à tous !


    Bruno

     


    votre commentaire
  •  

                                            Blogy 15

    « Passage » dans ma revue Favorite

     Qui aurai cru ! Mon Polycockpit est invité dans une de mes revues favorites.

     « MICRO SIMULATION ».cool

     Je sais que l’on est nombreux à lire cette revue et après un appel à témoins paru dans le numéro 284, c’est avec espoir que j’ai posé ma candidature pour paraitre dans Micro-Simulation.

     J’ai alors appris avec émotion, par courriel, que j’avais été sélectionné pour faire connaître mon Polycockpit dans le numéro 287H du mois de décembre 2017.Croyez- moi, ça fait chaud au cœur et je suis content de présenter ce module.

    Blogy 15

     En fait, ce que je voulais, c’était de garder un bureau de travail tout en me consacrant à ma passion, la simulation. J’ai donc commencé à tourner autour de l’ordinateur car c’est bien lui qui est au centre de tout. J’ai alors crée ce cockpit autour d’un bureau de travail afin de convertir l’ensemble à volonté,  en simulation de vol ou de rail (dont le nom de poly comme polyvalence) avec les moyens qui sont les miens et bien sûr, en faire profiter aux amis simmers.

     Si vous faites partie comme moi des passionnés, la revue de référence est « Micro Simulation ». Je ne serai pas le seul cockpit générique dans cette revue. Je dis bravo à tous !... ça va être intéressant de voir les différents concepts de modules.

    Ceci va encore m’inspirer pour la suite du polycockpit. Toutes les idées sont bonnes à prendre !...

    Je remercie toute l'équipe de Micro simulation pour son choix et vous souhaite à tous bonne lecture de ce numéro spécial cockpit « fait maison ».

     Meilleurs  vœux pour l’année à venir et bonne simulation à tous.

     Bon vol !

    Bruno.

     


    votre commentaire
  • Blogy 16

                        Bonjour Amis simmers,

    Voilà, après avoir déménagé dans ma nouvelle demeure, j'ai été dans l'obligation de démonter le "Polycockpit" avec un peu d'amertume... Afin de réfléchir à une reconfiguration. Au préalable, celui-ci devait être installé dans des combles au dessus d'un garage. Celles-ci étant exigu, il a fallu que je fasse marche arrière pour plusieurs raisons.

    Tout d'abord, je ne suis plus tout jeune(eh oui!...)et accéder aux combles n'est pas chose aisée...Seconde raison, si j'ai un malaise pendant une simulation,ce ne serait pas facile de venir me récupérer là-haut...La troisième raison et pas des moindres l'incendie sans issue de secours..., Par conséquent, le "Polycockpit" ne sera pas remonté en l'état; par contre un nouvel aménagement est envisagé. Et là aussi je vais essayer de réunir bureau, accès à simulation de vol et de train.

    Pour cette configuration le nom sera " Le BUREAUPIT"

    Bon vol à tous


    votre commentaire
  • Blogy 17                                                                                                           

    Bonjour amis simmers

    Voici donc l'heure de me séparer de mon Polycockpitcry

    Je l'entrepose dans un endroit aérée à l’abri de l'humidité.

    Démontage des éléments du "Polycockpit" dont voici quelques photos de l'ensemble.

    Blogy 16

    Blogy 16

    Blogy 16

    Blogy 16

    Blogy 16

    Blogy 16

    Blogy 16

    Blogy 16

     


    votre commentaire
  • Blogy 18 

    Bonjour amis simmers  

    Pour aujourd'hui je vais vous faire partager mon nouveau cockpit 

    Comme je l'ai dit, la place me manque pour l'installation de mon "Polycockpit", et comme je ne peux me passer de faire de la simulation que se sois en avion ou en train j'ai élaborer un nouveau concept de bureau cockpit. Bien sûr, celui-là sera moins immersif que le "Polycockpit", mais néanmoins les gestes et réalités virtuelles seront toujours au rendez-vous. 

    J'ai donc récupéré mon vieux bureau informatique sur roulette, pour le transformer en un cockpit pratique et efficace tout en gardant le principe de la polyvalence du bureau. Je vous présente donc le "BUREAUPIT", dont voici un petit plan.  ( 103 x93 x 57 ) 

    93 cm est la hauteur sans les roues. 

    (Celui ci sera rehausser de 15 cm grâce à des plateau de déménagement sur roue 

    Une fente sera confectionnée dans la tablette intermédiaire, pour le passage d'un écran, ceci a fin de pouvoir accéder aux informations en cour de vol: 

     PFD, ND, voir autres écrans éventuels. 

     Celui-ci sera aménagé  de trois écrans, dont deux Samsung 80cm et un acer 50cm 

    Un autre écran Thomson de 80cm sur support à roulette viendra se rajouter pour Train simulator. 

    Matériel utilisé: 

    Boitier  Zalman, 

    Alimentation Corsair builder series CX600 600W 

    Lecteur graveur  LG GH24NS95.AUAR10B,  

    Carte Graphique ADM Radeon R9 270x1020 MHz 2048 PCI Express, 

    Processeurs Intel core i7 4.00 GHz, 

    Asus Z97-A Carte mère ATX Intel Dual Processors 5, 

    4 mémoire RAM Ballistix sport XT 8Go DDR3 = 32 Go, 

    Disque dure western 1T. 

    Matrox triple dual.   

    Matériels de chez VRinsight, 

    MCP ComboII, 

    CDU II, 

    MS Panel, 

    v737 OVHD II. 

    Matériels de chez Saitek, 

    4 Radio, 

    Switch panel, 

    Multi panel,  

    Palonnier 

    Autre matériels: 

     Un Joystick de Microsoft 

    Throttle 737 fais maison 

    Train Cab Controle fais maison

                               

                 (Voir Confection de module )                   

            Bon vol à touscool


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique